Intervention de Chantal DUMONT - GIPAL CAFOC de Lyon

Nous savons tous ici combien la mise en place d’un dispositif de formation à distance, FOAD, EAD est lourde et nécessite des moyens financiers importants. Je ne m’étendrai pas sur tous les aspects de cette mise en œuvre car ce n’est pas le sujet aujourd’hui ; mais plutôt sur l’aspect contenus de formation ce qui est bien en lien direct avec les métadonnées et la gestion des parcours de formation tels qu’ils vous ont été présentés par Jacques Perriault et Michel Arnaud.

La création de contenus de FOAD représente à elle seule des coûts financiers importants ; en effet, elle nécessite d’une part une réécriture des contenus (plus encore qu’une adaptation des contenus) présentiels vers la distance, une scénarisation pédagogique spécifique, une médiatisation (pour la mise en ligne : développements en format html, flash, audio, vidéo pour les principaux).

Pour cette seule partie de la mise en œuvre d’un dispositif FOAD, à savoir de la conception à la médiatisation, il est donc nécessaire de constituer une équipe et -au passage- non pas à un seul acteur comme on peut le voir dans certains profils de postes... On ne peut en effet pas demander à un seul individu d’avoir autant de compétences : à savoir être aussi compétent d’un point de vue pédagogique que technique : être informaticien, développeur web, infographiste et chef de projet...

La conception pédagogique repose donc (pour le principal) sur :

- Une structuration modulaire/granularisation
- La conception et la scénarisation de contenus pédagogiques, de situations d'apprentissage, d'évaluations
- Leur Médiatisation

en prenant en compte les spécificités de la FOAD et en diversifiant les modèles pédagogiques.

Nous n’utilisons probablement pas tous la même terminologie... Au passage, je signale donc sur ce thème l’importance d’un des groupes de travail de commission nationale SC36 de l’AFNOR portant sur la normalisation du vocabulaire... Il serait bon que nous mettions tous la même signification sous les mêmes termes...

Donc, au vu de l’investissement que représente les aspects que je viens d’évoquer, il apparaît que la FOAD repose sur une notion de mutualisation des offres de formation pour arriver à un catalogue de formation plus intéressant ; une répartition/rentabilisation des coûts.

Mais alors... Comment ? Et cette question ramène notamment à l'interopérabilité, donc aux normes : quels moyens sont aujourd'hui à notre disposition pour diffuser les contenus dans leur globalité ? à savoir les parcours de formation complets : contenus, scénarisation, modèles pédagogiques etc..

Les normes actuelles ne prennent malheureusement pas en compte la gestion d’un parcours de formation complet. Pour exemple, je vais relater deux expériences au sein du GIPAL CAFOC de Lyon.

1er exemple le pire schéma :
Dans le cadre de la mutualisation avec les académies du Sud-Est, les académies de Besançon, Grenoble, Clermont Ferrand et Lyon se sont réparties la conception d’un parcours de formation : le brevet informatique et internet formation continue, ou B2I (en quelque sorte l’équivalent du C2I -Certificat Informatique et Internet- pour les universités)

Le parcours est important : environ 300 fichiers de type pdf, html, rtf, flash, pour les principaux.

Chaque académie était donc responsable de la conception d’un ou plusieurs domaines ; mais.. là où le bât blesse.. c’est lors de la récupération des contenus !

Les académies partenaires utilisent une plateforme développée spécifiquement, dénommée Floranet pour Grenoble par exemple.. qui ne dispose d’aucun moyen d’import/export vers d’autres plateformes ; le CAFOC de Lyon utilise lui ecursus (Archimed).

Il m’aura donc fallu trois semaines pour récupérer fichiers par fichiers, ressaisir les consignes, les objectifs de formation (environ 250 !), les modalités, les durées, etc… Un travail de téléchargement, de reconstitution de parcours, il m’aura fallu rentrer dans les contenus, pour la cohérence de ce parcours, bref un travail extrêmement long, redondant, inintéressant et surtout inutile ! Sans compter les risques d’erreur au passage !

2ème exemple :
Mutualisation des contenus du B2I FC avec le CAFOC de Paris.
Plateformes : Ecursus - Syfadys

Dans ce cas de figure, il y a un mieux : les plateformes disposent de fonctions import/export AICC et SCORM (Syfadys), ecursus (version Linux) n'offrant que AICC 1.2.

L’export en AICC permet donc au CAFOC de Paris la récupération du parcours de formation, donc des contenus tout en conservant la structuration modulaire : module / séquence.

Toutefois, les pertes à l’export s’avèrent encore trop importantes !

- perte des objectifs
- des durées de formation (séquences, modules)
- de la totalité des quizz réalisés avec ecursus, ils sont donc à reconstruire avec les outils de l’autre plate-forme. Les quizz sont considérés comme objets dans notre plate-forme (et donc ne font pas partie du parcours de formation, donc non exportables), il nous permettent une notation, un suivi pédagogique et l’élaboration de feedback par le tuteur.
- Les outils de communication intégrés dans le parcours de formation : certaines séquences comportent des activités d’apprentissage utilisant le forum, le chat ; ils ne sont pas reconnus non plus dans le parcours de formation.

Donc, la fonction export/import, même si elle permet tout de même la récupération de parcours de formation, s’avère netteemnt insuffisante.

En relation avec quelques éditeurs de plate-forme de téléformation, je suis surprise du manque d’intérêt de ces derniers ; ils se retranchent sous les normes existantes... et ne semblent pas vraiment intéressés pour faire évoluer ces dernières.

Aussi, il me semble important qu'en tant qu'utilisateurs/consommateurs, nous soyons force de recommandations auprès des éditeurs de plate-forme au minima :

- Des fonctions imports/exports selon les normes existantes
- Et apportions des doléances en matière de spécifications, par exemple au niveau de l’interopérabilité des quizz, des outils de communication, etc., etc.

Et je vous propose que nous travaillons ensemble à l’élaboration de ces recommendantions et spécificités par le biais :

Du groupe national : http://fr.groups.yahoo.com/group/Foademplois-normes/
Du groupe de travail régional (Rhône Alpes) NORMES ET STANDARDS EDUCATIFS
en relation avec le SC36 AFNOR - inscriptions : Chantal Dumont (Gipal Cafoc de Lyon) ou Amandine Konan (Espace Formateurs)